Menu

Le métier de Masseur-kinésithérapeute

Le masseur-kinésithérapeute est un professionnel de santé centré sur le mouvement humain. Il intervient par exemple lorsque la mobilité ou les fonctions d’un individu sont menacées par les traumatismes, les maladies ou le processus de vieillissement.

La masso-kinésithérapie, un champ d’action très large

Prévenir, diagnostiquer, anticiper, traiter… l’exercice de la masso-kinésithérapie regroupe deux domaines fondamentaux qui mobilisent de multiples compétences :

  1. Le domaine scientifique, qui guide les actions thérapeutiques et implique le professionnel de santé juridiquement.
  2. Le domaine social, qui prend en compte à la fois le champ environnemental et personnel des soignés.

Le masseur-kinésithérapeute doit ainsi raisonner de manière globale pour appuyer son diagnostic sur une vision fonctionnelle du patient dans son environnement, en tenant compte de ses caractéristiques biologiques, mais également psychologiques, sociales, culturelles...

Suite à cette évaluation complète de la personne, le masseur kinésithérapeute peut ensuite initier une action thérapeutique, en distinguant 3 types de mouvements :

  • les mouvements externes produits par le corps humain, sa gestuelle
  • les mouvements animant l’intérieur du corps, soit l’ensemble des systèmes circulants assurant les fonctions vitales,
  • les mouvements de la pensée, aboutissant à l’élaboration, l’organisation et l’intégration de ces manifestations externes et internes.

 

Metier masseur kinesitherapeute IFM3R


Dans quel cadre exerce le masseur-kinésithérapeute ?

La masso-kinésithérapie est exercée par des professionnels titulaires du diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute et inscrits au tableau de l’ordre (art. L 4321-2 et L 4321-10 du code de la santé publique).

Le masseur-kinésithérapeute peut alors exercer au choix dans un établissement de santé public ou privé, en cabinet libéral, en centre de rééducation, en institut d’éducation motrice, en maison de santé pluridisciplinaire...

La formation en masso-kinésithérapie, comme celle dispensée par l’institut IFM3R, permet également de s’orienter vers une pratique plus spécifique comme la rééducation des pathologies respiratoires, des enfants, des sportifs, ou encore vers la recherche en ergonomie, en biomécanique...

Le diplôme de masseur-kinésithérapeute Cadre de Santé permet également l’accès aux postes de formateur ou de responsable de service de kinésithérapie.


Infographie sur les masseurs-kinésithérapeutes en France

Le saviez-vous ?

Le mot « masseur-kinésithérapeute » vient du grec « massein », qui signifie « pétrir », « kinésis », qui renvoie au mouvement, et « therapeuein » : soigner.

Quelques chiffres clés

  • 80 800 masseurs-kinésithérapeutes en France au 1er juin 2014
  • 71 % d’entre eux sont installés en secteur libéral
  • 21 % sont salariés à titre exclusif
  • 3% d’effectif supplémentaire entre 2004 et 2014
  • 3 700 masseurs-kinésithérapeutes en Pays de la Loire